Destination Port outchoa ou Bonnaventure

Publié le par Lucie Delarosbil

Dans le répertoire des minutes notariales du notaire Jean Dhiriart de Ciboure, entre 1749 et 1764, on retrouve le sieur St Jean Monsegur pour différentes causes au cours de plusieurs années. Cependant, beaucoup de documents restent introuvables et, après maintes recherches, on se rend compte que ce sont souvent les « grosses » et les « engagements » en lien avec la marine. Parmi les rares existants, il y a celui du 22 avril 1749 qui cite un navire parti depuis le 5 avril pour se rendre à Port au choix ou Bonaventure.

Voici un extrait de la première page:

Aujourdhuy vingt deuxieme du mois d avril Mil Sept Cens quarante neuf apres midy au lieu de liboure pais et Bailliage de Labourt Pardevant moy notaire Royal Soussigne presens les temoins ci basnommés, a comparu Sieur St Jean Monsegur capitaine de flute bourgeois et negociant et Bayle dudit lieu de Siboure interessé pour un tiers passé dans le navire la marie catherine party de cette Radepuis le cinquieme de cemois pour allér au port outchoa ou Bonnaventure y faire la pecherie et Secherie de la morue armé de deux perriers et denviron quarante Sept hommes dequipage Capitaine Sr Marsans Salaberry, lequel reconnoit et confesse devoir bien et legitimement a la grosse avanture de la mer a dame [...]

Il est intéressant de noter que le notaire écrivait « port outchoa » au lieu de « portochoi ». Allez savoir pourquoi. Évidemment, le lieu actuel Port au Choix est d’origine basque. Voici une explication de sa drôle d'évolution: « Ce ‘’portuchoa’’ en basque voulant dire ‘’port de pêche’’ en français, devenu Portachoix puis Port à Choix et enfin Port au Choix... » Précisons qu'en langue basque, la lettre « u » se prononce comme le son « ou » français.

© Lucie Delarosbil, 2014

Publié dans Basques & Pays basque

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article