Sieur Jean Castillon à Ristigouche

Publié le par Lucie Delarosbil

mai 1761 - Ristigouche

Acte de baptême de Jean Huard, le fils de François et de Geneviève Duguay, son parrain Jean Castilloux, sa marraine Marguerite Lebreton.

[...] mai 1761 Jai supléé les Ceremonies / [...] a jean fils de françois huard et genie / [...] Le parain a été le sieur Jean Castillon / [...] maraine marguerite dug Leberton. Le parain / [...] avec moy. // Jean Castilon

Dans cet acte, les « n » ressemblent à des « u », d'où la confusion qui avait dû faire changer la graphie du nom de famille Castillon pour Castillou. Aussi, il y a l'absence du nom du prêtre. On ne sait qui a écrit cet acte, très bref, l'écriture étant différente de celle du Père Ambroise.

© Lucie Delarosbil, 2014

Source de l'acte : FamilySearch, Québec, registres paroissiaux catholiques, 1621-1979, Ristigouche, 1759-1795, images 42-43 et 51 de 531.

Publié dans Actes de baptêmes

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Jean-Michel Girardot 22/04/2014 18:15

J'ignore d'où venaient ces Castillon. Mais phonétiquement leur patronyme se rattache aux dialectes du sud de la France. Et en provençal comme en niçois la voyelle nasale finale on se prononçait oun (u nasalisé). Peut-être suivaient-ils cette prononciation ?

Lucie Delarosbil 23/04/2014 22:58

Ce que j'en sais, c'est que plusieurs accents se rencontraient par chez nous. Castillon étant basque, comme Darospide, de Bidart, les sons du sud-ouest de la France devaient pulluler à Paspébiac. j'aurais aimé connaître ça ! Vivre ça ! D'ailleurs, quand j'étais petite, on prononçait les « on » très différemment d'ailleurs, quelque chose comme « egn ». Negn, begn ! pour Non, bon ! Quand j'allais chez ma cousine à Montréal, on me demandait souvent si je venais de la France. C'était très drôle.