Witham à Whittom... et les autres

Publié le par Lucie Delarosbil

Dans le Recensement de 1831, des familles actuelles de Paspébiac, quelques-unes formaient des ménages uniques. À cette époque, elles pratiquaient la religion catholique romaine, sauf les familles Day, Holmes et Whittom.

André Castieu était le fils du pionnier Jean Castillou et de Jeanne Chapados. Il s’était marié avec Geneviève Dunn le 19 octobre 1812, date de leur réhabilitation de mariage. De leur union étaient nés huit enfants: André (1813), Félix (1816), Alexis (1818-1818), Geneviève (1819), Alexis (1822), Romain-Ambroise (1825), Marie-Delphine (1828) et Jean (1832). Au recensement, le ménage comptait neuf personnes: le couple, trois filles et quatre garçons.

James Day était le chef d’un ménage de sept personnes en relation avec l’Église d’Écosse. Âgé de plus de 29 ans, il était compté dans une case de non-marié. Une erreur du recenseur ? Les autres membres de cette famille: une femme mariée et une fille de plus de 13 ans, deux garçons de 18 à 20 ans et deux autres garçons de 21 à 29 ans. Une de ces personnes servait à la ferme. À Paspébiac, notre maison familiale actuelle se situe sur la rue Day, entre le boulevard Gérard-D-Lévesque et l’avenue Robin.

Louis Denis, le fils de Léon et de Marguerite Brasseur, avait épousé Adélaïde Huart, la fille de Jacques et de Judith Chapados, le 20 novembre 1809. De leur union étaient nés douze enfants: Urbain (1810), Narcisse (1812), Louis (1815), Michel (1817), Modeste (1819), Marguerite (1821), Marie-Suzanne (1824), Jérôme (1826-1827), Jérôme (1828), Moïse (1830), Julienne (1832) et Marie-Anne (1836-1837). Au recensement, le ménage comptait onze personnes: le couple, une fille de moins de 14 ans, trois filles de plus de 13 ans, trois enfants de 6 à 13 ans et 2 enfants de moins de six ans. Le recenseur avait mélangé les cases de filles et de garçons.

John Grenie, de son vrai nom Jean Grenier, était le fils de Joseph et de Madeleine Langlois. Il s’était marié avec Marguerite Huard, la fille de Joseph et de Marguerite Lanteigne, le 1 février 1819. De leur union étaient nés huit enfants: Zéphirin (1819), Jean (1822), Marguerite (1824), Laurent-Liboire (1827-1827), Elisabeth (1828), Véronique (1831), Liboire (1834) et Pierre-Auguste (1836). Au recensement, le ménage comptait sept personnes: le couple, trois filles et deux garçons.

James Harcoux, de son vrai nom Jacques Harquail dit Acou, un présumé fils de Pierre et de Rachel Vautier, de l’Île Jersey, était l’époux de Rose Duguay, la fille de Jacques et de Véronique Chapados. Au recensement, leur ménage était composé de quatre personnes: le couple, un garçon et une fille de moins de 14 ans. En vérité, les enfants connus de ce couple étaient Marie (1813-1829), Jean ou Jacques (1815) et Émilie (1817). Les deux enfants du recensement devaient donc avoir 14 et 16 ans. Émilie épousera Simon Loisel en 1834, et Jacques, Suzanne Loisel en 1838.

M. Homes, Clément Holmes, le présumé fils de Clément et de Ann Bentsen, était l’époux de Marguerite Scott. Selon le recensement, de leur union étaient nés sept enfants: quatre de moins de 14 ans, deux garçons de 14 à 17 ans et une fille de plus de 13 ans. Toute la famille était en relation avec l’Église d’Écosse. On dit que le mariage du couple aurait eu lieu vers 1818. Selon ce recensement, il serait plus plausible de croire qu’il avait plutôt eu lieu autour de 1813.

John Horth, le fils de John et de Louise Mailly, de Québec, avait épousé Madeleine Brasseur, la fille de Joseph et de Euphrosine Duguay, le 12 février 1828. De leur union étaient nés huit enfants: Jean-Baptiste (1829), Madeleine (1830), James (1833), Émilie (1834), Liboire (1839), Pélagie (1842), Louis (1844), Michel (1846). Au recensement, le ménage comptait quatre personnes: le couple, une fille de plus de 13 ans et un enfant de moins de 6 ans. Encore erreur de case !

John Hubert n’était-il pas Hubert Castillou, un autre fils du pionnier, marié à Marguerite Grenier, la fille de Jacques et de Catherine Langlois, le 5 octobre 1818 ? De cette union étaient nés sept enfants: Abraham (1819), Guillaume (1822), Marguerite (1825), Rosalie (1827), Benjamin (±1830), Bernard (±1834) et Rosalie (1835). Si tel était bien le ménage décrit, au recensement, il comptait sept personnes: le couple, deux filles et trois garçons.

Joseph Leblanc, le fils de Emmanuel et de Marie-Anne Larose de Lisbonne, au Portugal, avait épousé Angélique Duguay, la fille de René et de Françoise Gallien, le 3 février 1812. De leur union étaient nés sept enfants: Angélique (1813), Geneviève (1815), Euphrosine (1818), Joseph (1820), Emmanuel (1823), Bruno (1825) et Edmond (1829). Au recensement, le ménage comptait huit personnes: le couple, un garçon de 14 à 17 ans, deux enfants de 6 à 13 ans et trois filles de plus de 13 ans.

John Witham (Whittom), était l’époux de Ann Holmes, une présumée soeur de Clément Holmes. Il était originaire de l’Île Jersey. Au recensement, la famille, en relation avec l’Église d’Angleterre, était composée de dix personnes: le couple, deux enfants de moins de six ans, deux garçons de 13 à 17 ans, un garçon de 18 à 20 ans et trois filles de plus de 13 ans. Le 12 novembre 1831, leur fils John épousera Mary McKeow, la fille de William et de Rose-Anna Glasgow. Un autre fils prénommé Thomas épousera Helen Butler autour de 1840.

D’autres familles uniques ont déjà été décrites dans des articles précédents, telles que Maldemay et Aspirot.

© Lucie Delarosbil, 2014

Modifications: 13 octobre 2014

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Lynda Tousignant 30/06/2017 00:31

Je suis une descendante des Whittom de Paspebiac. Mon grand-père se prénommait Albert et ma grand-mère, Malvina Parisé. Il reste de la famille (Zénon Whittom et les enfaqnts de Alcide Whittom, de même que du côté des Parisé ( Bernadette et sa famille). J'ai passé mes étés, étant plus jeune à Paspébiac et j'en garde un souvenir impérissable. J'irai peut-être faire un tour cet été. Je vous félicite de perpétuer la beauté du village et de ses habitants et vous en remercie.

Lucie Delarosbil 30/06/2017 01:41

Merci a vous aussi, Lynda.