Recherche Durbec et Wood

Publié le par Lucie Delarosbil

Dans les registres de Paspébiac, on trouve les actes de baptême de deux filles de Gabriel Durbec et de Mary Wood :

Marie Durbec née le 17 août 1802

Le onze mars mil huit cent quatre, par moi / prètre soussigné, a été baptisée Marie, née le dix- / sept aoust mil huit cent deux, du légitime mariage / de Gabriel Durbec et de Mary Wood, nègres de / Carlisles, Baie des Chaleurs. Parrein, Fabien Duguet / mareine, Marie Duguet-Darosbille; qui ont déclaré / ne savoir signer. // A. Lefrançois, ptre.

Félicité Durbec née le 23 août 1804

Le vingt trois juin mil huit cent cinq, / par nous prêtre soussigné, a été baptisée / Félicité, née le vingt trois aoust de l’année / précédente, du légitime mariage de Gabriel / Durbec et de Mary Wood, nègres résidants / à New - Carlisle. Parrein Pierre Bénony Chappados, marreine Anne Englaerte-Huart, qui, avec la mère, / ont déclaré ne savoir signer. Père absent. // A. Lefrançois, Ptre.

Qui étaient les parents de ces deux filles ? Évidemment, ils résidaient à New Carlisle entre le 11 mars 1804 et le 23 juin 1805 et devaient s'être mariés à l’Église catholique. Puis, ils avaient des liens très rapprochés avec des gens de Paspébiac.

En effet ! D’une part, l’épouse de Pierre Darosbille (fils de Bertrand et Marie Dunis), de son vrai nom Marie-Rose Duguet (fille de Pierre et Marie-Josèphe Brasseur), devenait la marraine de Marie Durbec, et son parrain, le cousin de sa marraine, Fabien Duguet (fils de Jean-Marie et Marie-Anne Tareau). D’autre part, l’épouse de Pierre Huart (fils de Jacques et Anne Duguet, le cousin de la précédente Marie-Rose), Anne Anglehart (fille de Jean-Baptiste et Anne Chapados) devenait la marraine de Félicité Durbec, et son parrain, lui aussi le cousin de sa marraine, Bénoni Chapados (fils de Jean-Nicolas et de Marie-Josèphe Brasseur, cette dernière étant la tante de l’autre du même nom).

Aussi, Gabriel Durbec et Mary Wood étaient des personnes de couleur, identifiées avec le terme de « nègres », tout comme les personnes des premières nations l'étaient dans les registres avec celui de « sauvages ».

Les parents de Marie et de Félicité Durbec étaient-ils les domestiques ou plutôt les esclaves d’une riche famille catholique de New Carlisle ? D’où venaient-ils ? Où s’étaient-ils mariés ? Avaient-ils eu d’autres enfants ? Qu’étaient devenues plus tard les deux soeurs ?

Des questions et de nouvelles recherches en vue.

© Lucie Delarosbil, 2014

Source des actes: FamilySearch, Québec, registres paroissiaux catholiques, Paspébiac, Notre-Dame-de-Paspébiac, BMS, 1791-1811, Images 33 et 37-38.

Lectures: « Nègre » dans le site Wikipédia. « Population : Esclavage » dans le site Musée virtuel de la Nouvelle-France. « Petite histoire des Noirs du Québec » dans le site Le Kiosque Médias. « Un Noir vaut deux Rouges: deux siècles d'esclavage au Québec » dans le site Anecdotes historiques. « Histoire et origines de l'esclavage » dans le site Histoire des Noirs au Canada.

Publié dans Actes de baptêmes

Commenter cet article