Le cousin de Bertrand

Publié le par Lucie Delarosbil

À défaut d’en savoir sur son frère, du côté de son paternel homonyme, notre Bertrand Darospide / Darrosbile avait un cousin de treize ans plus âgé que lui, le fils aîné de sa marraine héritière de la maison Etcheparea, Magdalaine d’Arrospide. Il s’appelait, lui aussi, comme son père, Pierre d’Etchemendy. On le retrouve dans le fameux livre de Paronnaud:

« DETCHEMENDY Pierre -- Né en 1720 à Bidart de Pierre et Magdeleine DARROSPIDE, maison Detchepare de Bidart. En 1744 passager sur le ‘’Saint-Jean’’ de Bayonne, capitaine DETCHART, pour l’Île Royale, engagé comme pêcheur par LEBRET de Saint Jean-de-Luz. En 1745, dans l’Île Royale, il emprunte 40 livres à Marie MARCOITZ de Louisbourg et meurt au service du Roy en 1749. » (p. 200)

Pierre d’Etchemendy naquit en effet en 1720 et décéda en 1749, tel que mentionné dans sa fiche personnelle, et dans les actes suivants de son baptême, le 12 octobre 1720, et de sa sépulture, le 30 avril 1749.

Le 12e 8bre 1720 a êté baptisé dans l’Eglise parroissiale de Bidart / pierre fils legitime d’autre pierre d’Etchemendy et de madelaine de / rospide, conjoints Sr et dame d’Etcheparea, né le 10e dud. mois, dont / le parrein a êté, Bertrand de rospide faisans pour pierre / d’Etchemendy du lieu de Bardos, et la marreine marie Dithurbide / heritière de joaniscorenea, faisans pour jeanne d’Etcheberry dame anciene / d’Etcheparea par mon vicaire / hiriart Curé

Le trentieme avril 1749 fût fait dans l’Eglise parroissiale de Bidart, l’office / du jour de l’Enterrement de fû pierre d’Etchemendy marinier heritier d’Etcheparea / décédé au service de sa Majeste sur la fregate la fidele, commendé pa Mr / Labulé agé d’Environ 29 ans par moy / hiriart Curé

Bref, on apprend que Pierre d’Etchemendy pratiquait le métier de pêcheur et qu’il se trouvait sur l’île Royale en 1744 et 1745. Bertrand Darospide n’avait que dix et onze ans. On se rappelle qu’en 1745, la mère de Bertrand, Marie de Larralde, devenue veuve en 1740, se remariait avec Laurens Celhai. Au printemps 1749, quand il perdit son cousin, Bertrand était âgé de quinze ans. L’année suivante, il partait à son tour pour pêcher de l’autre côté de l’Atlantique, pas trop loin de chez nous, à Pabos.

© Lucie Delarosbil, 2015

Sources: Copies des actes prises à la mairie de Bidart en 2008 (collection personnelle). Lire sur ce blogue: « Le fameux livre de Paronnaud », « Marie de Larralde, une femme éprouvée », « Bertrand Darrospide : une fin tragique » et « L'Adour à Pabos ».

Commenter cet article