Deux mariages à Ottawa

Publié le par Lucie Delarosbil

Vers la fin du 19e siècle et du début du vingtième, plusieurs gens de Paspébiac et de l’est de la Baie des Chaleurs étaient partis sur la Côte-Nord, mais aussi vers l’ouest, à Montréal et à Québec, en Ontario et aux États du nord du pays voisin. Parmi les descendants de Bertrand et de Marie Dunis, on trouve deux mariages de leurs arrière-arrière-petits-enfants à Ottawa.

Le premier mariage eut lieu le 30 juillet 1900 [1] entre Pierre Dusby/Deroby (Desrosby) et Sara Pilon, la fille d’Amédée et de Clémentine Ladouceur, de Montebello au Québec. Né le 15 octobre 1869 à Paspébiac, et baptisé sous « de la Rosbie », Pierre était le fils de Pierre-Abraham et d’Adélaïde Mazerolle et le petit-fils de Gérard Rosbil (Darosbille) et d’Elisabeth Chapados. Son père avait quitté Paspébiac et était devenu Pierre Desrosby à Magpie [2]. Le jour de son mariage, le fils déclara ses parents à Pointe-aux-Esquimaux. Plus tard, résidant à Sault Sainte-Marie et devenu Peter Derosbie, il avait eu au moins sept enfants avec Sara Pilon. Quatre étant décédés après leurs naissances, on ne sait pas encore ce qu’il advint de Peter, Jim et Amelia, nés en 1902, 1904 et 1906.

Sans mariage et aucun décès en Côte-Nord, trouver la destinée de ce fils homonyme ressemblait à une cause perdue. Rien de déterminant sur Internet, - à part la piste du couple Derosbie-Pilon à Sault Sainte-Marie dans un recensement et une profonde intuition, - le lieu et la date du mariage arrivèrent pendant ma fouille dans un des volumes de la grande série des répertoires, « section féminine », de l’Institut généalogique Drouin [3], puis par une confirmation avec le répertoire des mariages à Ottawa [4], le tout disponible à la Société de généalogie de Québec. Voilà ! La numérisation des actes originaux apportèrent plus d'informations, bien sûr.

Le second mariage eut lieu le 22 juillet 1902 [5] entre Hélène Delarosbie et Joseph Lebreu, fils de Octave et de Adéline Méthot de Grande-Rivière. Le nouveau couple avait signé leurs noms: Delarosbil et LeBreux. Née le 6 août 1881 à Paspébiac, Hélène était la fille de Louis et de Marie-Louise Brunet et la petite-fille de Grégoire et de Marie-Suzanne Denis. Elle était la septième d’une famille de quinze. Ne connaissant pas encore ses enfants, je ne sais pas si elle dépassa le record de sa soeur qui de loin surpassa celui de leur mère. En effet, Caroline Delarosbil, sa cadette, aurait eut vingt-trois enfants dont dix-huit qui ont survécu et quelqu’uns qui vivent encore. Mais ça, ce sera une autre histoire.

Pour finir, on peut constater que les protagonistes de cet article, Pierre et Hélène Delarosbie, avaient aussi en commun leurs arrière-grands-parents paternels, Pierre Darosbille et Marie-Rose Duguet (Duguay).

© Lucie Delarosbil, 2016

Sources:

  1. Mariage 30 juillet 1900 sur FamilySearch, Ontario, Roman Catholic Church Records 1760-1923, Carleton, Ottawa, Notre-Dame d'Ottawa, Image 193. Aussi cette Image 51 sur 171.
  2. « Les Desrosbi à Magpie » sur ce blogue, 8 mai 2013.
  3. Répertoire alphabétique des mariages des Canadiens-Français 1760-1935, Montréal, 1990.
  4. Répertoire des mariages de la Cathédrale d'Ottawa 1827-1980, 1983.
  5. Mariage 22 juillet 1902 sur FamilySearch, Ontario, Roman Catholic Church Records 1760-1923, Carleton, Ottawa, Notre-Dame d'Ottawa, Image 209. Aussi cette Image 33 sur 263.

Commenter cet article