Une petite famille à Thetford Mines

Publié le par Lucie Delarosbil

En 1911, un couple Derosbie avec deux enfants avait été recensé à Thetford Mines. Il s’agissait de Théophile (35 ans) et d’Anna (31 ans). L’épouse portait le nom de son mari. Les enfants se prénommaient Roméo (9 ans) et Florida (7 ans). [1]

Dans ce recensement, j’ai constaté beaucoup d’années de naissance « fictives », ainsi que de mois. Bien qu’on ne peut s’y fier à cent pourcent, cela reste un problème très minime pour mes recherches. D’autres pistes finissent par s’ajouter et elles mènent souvent à des réalités concrètes.

Evidemment, selon la norme qui gère nos variantes patronymiques, Delarosbie serait devenu Derosbie. Mais l’était-il demeuré ? Qui était ce Théophile dont l’année de naissance avait été inscrite « 1876 » ?

Dans ma base de données, un seul Théophile Delarosbie (Delarosbil) était né à cette période, le 22 août 1872. Il était le fils de Théophile et d’Elisabeth Albert. De 1870 à 1876, ces derniers avaient mis au monde leurs quatre premiers enfants à Paspébiac (Marie, Théophile, Dominique, Angélina), ainsi que l’avant-dernière (Agnès) en 1885. Ensuite, quatre autres enfants étaient nés en Côte-Nord (Prudent, Napoléon, Marie-Jeanne, Émilie), de 1878 à 1887, à Rivière-Saint-Jean. [2] Puis, Elisabeth était décédée et Théophile, revenu à Paspébiac, s’était marié avec Marguerite Denis en 1889. Ils avaient eu au moins quatre enfants (Ernest, Edmond, Agnès, Théodore) entre 1890 et 1897. De ce second lit, les frères Ernest et Théodore avaient convolé à Québec en 1917 et 1930. Tandis que du premier lit, l’aînée s’était mariée à Rivière-Saint-Jean depuis 1894 et était revenue en Gaspésie, à l’Anse-aux-Gascons où elle est décédée en 1942. Et j’en passe...

Pour revenir à Thetford Mines, il a fallu que le « hasard » me fasse tomber sur une trouvaille dans un répertoire [3] : le mariage de Florida « Derosby » à Montréal en 1919, la fille de Théo et d’Anna Vachon. Ce fut mon retour dans une famille, isolée des autres, de ma base de données. Un joyeux retour, plein d’enthousiasme, qui me fit fouiller dans les registres de la BAnQ, à Saint-Alphonse-de-Thetford, et d’y trouver la confirmation de ma quasi certitude. [4]

Le 10 juillet 1899, Théophile « Deroseby » épousa Anna Vachon, la fille mineure d’Augustin et de Georgina Brunelle. Ce journalier de métier était le fils majeur de Théophile et d’Elisabeth Albert « de la Baie des Chaleurs ». Du nouveau couple naquit au même endroit leur premier enfant, Auguste-Joseph-Ernest « Desroseby », le 2 mai 1900. Il décéda le 8 mars 1901 et fut inhumé le 10 sous l’unique prénom d’Ernest, suivi de son nom de famille « Dérosby », encore transformé. Théophile était absent au baptême de son fils, mais présent à sa sépulture.

Bref, le lien entre Théophile et ses parents a enfin été mis à jour. La suite de mes recherches ne fut pas concluante pour les deux enfants du recensement, à savoir les baptêmes de Roméo et de Florida qui demeurent introuvables dans ces mêmes registres. Il me faudra chercher dans les paroisses avoisinantes car en 1911, la famille résidait encore dans la région. Avait-elle déménagé à Montréal entre 1911 et 1919, puisque Florida s’y était mariée et que sa mère y était aussi décédée le 12 mars 1927 ? [5]  C'est à suivre.

© Lucie Delarosbil, 2016

Sources:

  1. BAC, Recensement de 1911, Recherche « Derosbic », Famille Derosbie.
  2. « Les Desrosbi Magpie » sur ce blogue, 8 mai 2013.
  3. Répertoire alphabétique des mariages des Canadiens-Français 1760-1935, Montréal, 1990.
  4. BAnQ, Registres d'état civil du Québec, Saint-Alphonse-de-Thetford 1886-1912.
  5. Décès du Québec 1926-1997, base de données disponible pour les membres de la Société de généalogie de Québec.

Commenter cet article