Né en 1780, pourquoi dit-on 1786 ?

Publié le par Lucie Delarosbil

Nom : Thomas Mallet. Né le 22 décembre 1780, à Paspébiac, il était le quatrième de neuf enfants. Il a été baptisé le 17 avril 1782, à Paspébiac.

Ses parents : Jean Mallet et Marie-Josèphe Duguay, mariés vers 1772, à Paspébiac. Né vers 1747 (entre 1742 et 1751), Jean était le fils de François Mallet et de Madeleine Laroque. Née en 1751, Marie-Josèphe était la fille de René et de Marguerite LeBreton.

Ses frères et sœurs : Jean (1773), Joseph (1776), Claire-Hélène (1778), Guillaume (1783), Pierre (±1786), Scholastique (1789), Julien (1792) et Louis (1794-1871).

Son mariage : le 13 janvier 1807 avec Euphrosine Albert, à Caraquet. Née en 1787, troisième de neuf enfants, Euphrosine était la fille de Jean-Baptiste Albert et de Thérèse Lanteigne.

Ses enfants : Thomas (1807), Benjamin (1809), Marthe (1811-1865), Euloge (1813), Séraphin (?-1858), Véronique (1815), Dominique (1818-1915), Constance (1820-av.1824), Sara-Séraphine (1822), Constance (1824-1893), Antime (1826-1827), Angèle (1829) et Virginie (1831-1884).

Sa sépulture : le 12 février 1865, 84 ans, à Shippagan.

Particularités : Après la naissance de sa sœur Scholastique, la famille déménage à Caraquet. Les premiers Dunis de Paspébiac sont ses cousins. Trois de ses enfants sont nés en décembre, dont sa fille Véronique, le même jour que lui. Dans la généalogie acadienne, on donne l'année de sa naissance en 1786, baptisé à Caraquet en 1789. Ce serait possible qu'il ait eu un frère homonyme décédé avant 1786. Car il y eut bien un Thomas Mallet né en 1780 et baptisé en 1782 à Paspébiac. Mais, est-ce bien le cas ?

Autre naissance un 22 décembre :

  • Dorothée Duguay en 1821, fille de Charlemagne et d'Ursule Loisel, à Paspébiac.

© Lucie Delarosbil, 2016-2017

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article