Étranges disparitions

Publié le par Lucie Delarosbil

Nom : Marie-Modeste Cire (Cyr). Née le 6 décembre 1778, à Paspébiac, elle était la première de quatre enfants.

Ses parents : Bénoni Cire et Elisabeth-Gertrude Brasseur, mariés le 27 septembre 1776, à Paspébiac. Né en 1753, Benoni était le fils de Jean Cire et de Marie-Josèphe Gautrot (Gaudreau). Il était aussi le frère de Charles Cire, marié à Geneviève Langlois. Née vers 1745 en Acadie, huitième de onze enfants, Elisabeth-Gertrude était la fille de Mathieu Brasseur et d'Anne-Marie Pitre, le couple pionnier à Paspébiac. Bénoni Cire devait être décédé entre 1783 et 1785, puisque Elisabeth-Gertrude se remaria en 1787 avec Jean Dixon (Dickson) et qu'une fille de ce couple, Anne Dixon, naquit en 1788. Elisabeth-Gertrude décéda en 1809.

Ses frères et sœurs : Thadé (1779), Osite (1781) et Anastasie (1783).

Son mariage : aucun en vue.

Ses enfants : aucun en vue.

Sa sépulture : aucune trouvaille.

Particularités : Dans nos archives régionales, seules les dates de sa naissance et de celles de son frère et de ses deux sœurs restent à notre connaissance. Rien d'autre ! Cependant, entre 1809 et 1832, sa demie-soeur Anne Dixon donne naissance à dix enfants avec Charles Thériault. Puis, des deux côtés de ses parents, elle possède beaucoup de cousins et de cousines. Donc, une recherche exhaustive au niveau des marraines de leurs enfants apporterait peut-être quelques réponses à son sujet. Il demeure quand même étrange qu'on ne retrouve aucun décès de Bénoni Cire et de ses quatre enfants. Mystère !

Trois autres naissances un 6 décembre :

  • Pierre Aspirot en 1821, fils de Jean et de Catherine Delarosbil, à Paspébiac;
  • Benjamin Albert en 1823, fils de Jean et d'Anne Grenier, à Paspébiac;
  • André Loisel en 1831, fils d'André et de Julienne Duguay, à Paspébiac.

© Lucie Delarosbil, 2016

Commenter cet article