Quand il avait 11 ans

Publié le par Lucie Delarosbil

Nom : Romain Huart. Né le 1 décembre 1801, à Paspébiac, il était le sixième de douze enfants.

Ses parents : Jacques Huart et Judith Chapados, mariés le 21 avril 1788, à Paspébiac. Né vers 1768, premier de six enfants, Jacques était le fils de Jacques Huart et d'Anne Duguay, ces deux derniers étant des enfants de pionniers de la Baie-des-Chaleurs. Aussi née vers 1768, neuvième de neuf enfants, Judith était la fille du pionnier Joannis Chapados et de Catherine Laroque.

Ses frères et sœurs : Isaac (1789-1813), Adélaïde (1791-1879), Modeste (1793-1813), Hilaire (1796-1803), Edouard (1799-1896), Vénérande (1804-1813), Hilaire (1807), Judith (1808-1857), Firmin (1811-1880), Elie (1813-1873) et Laurent (1815).

Son 1er mariage : le 21 novembre 1825 avec Véronique LeBrasseur, à Paspébiac. Née en 1803, deuxième de sept enfants, Véronique était la fille majeure de défunt Joseph (Mathurin) LeBrasseur et d'Euphrosine Duguay. Son père était décédé depuis 1817. Sa mère s'était remariée en 1819 avec François Lajoie. Malheureusement, Véronique décèdait le 9 janvier 1826, après la naissance d'une fille née la veille et prénommée comme elle. Cette petite perdra la vie quatre ans plus tard, le 27 février, peu de temps après les secondes noces de son père.

Son 2e mariage : le 11 janvier 1830 avec Geneviève Grenier, à Paspébiac. Née vers 1809, deuxième de quatre enfants, Geneviève était la fille majeure de défunt Jacques Grenier et de Louise Cyr. Son père était décédé depuis 1813. Sa mère avait eu cinq autres enfants, issus de son second mariage en 1819 avec Alexandre Lambret (ou Lambert). 

Ses enfants : Véronique (1826-1830), Geneviève (1830), Théophite (1832), Hilaire (1834), Michel (1836), Dominique (1838), Romain (1841), Pierre (1843), Modeste (1845), Rosalie (1848) et Jean (1852).

Sa sépulture : le 6 décembre 1857, 56 ans, à Paspébiac.

Particularités : Romain n'a que onze ans quand trois membres de sa fratrie perdent la vie en septembre 1813. Était-ce dû à une maladie contagieuse ? Ils sont sépulturés les 15, 16 et 23 : Modeste à dix-neuf ans, Vénérande à neuf ans et Isaac à vingt-quatre ans. En 1803, Hilaire, un autre de ses frères, était décédé à sept ans. Le même prénom était donné à son autre frère né en 1807. Par ailleurs, son second mariage a lieu le même jour que ceux des frères Delarosbil, Frédéric et Pierre, les fils aînés de Pierre, ainsi que ceux d'Isaac Aspirot, fils du pionnier Jean, et de David Joseph, fils du pionnier Benjamin.

Une autre naissance un 1er décembre:

  • Isabelle Duguay en 1831, fille d'Aimé et de Rébecca Loisel, à Paspébiac

© Lucie Delarosbil, 2016

Commenter cet article