Trois frères Salomon

Publié le par Lucie Delarosbil

Nom : Madeleine Castillou. Née le 11 décembre 1827, à Paspébiac, elle était la deuxième de sept enfants.

Ses parents : Florent Castillou et Julie Grenier, mariés le 9 janvier 1826, à Port-Daniel. Né en 1802, neuvième de dix enfants, Florent était le fils des pionniers Jean Castillon et Marie-Jeanne Chapado. Née en 1805, dixième de onze enfants, Julie était la fille de Joseph Grenier et de Madeleine Langlois, de Port-Daniel; donc aussi la soeur de Cécile Grenier, l'épouse de Pierre Delarosbille.

Ses frères et sœur : Jean (1826), Chrisostôme (1830-1898), Salomon (1832-±1834), Angélique (1834-1837), Salomon (1834-±1839) et Salomon (1839).

Son mariage : le 28 septembre 1847 avec Jules Aspirot, à Paspébiac. Né en 1828, septième de sept enfants, Jules était le fils de Jean Aspirots et de Catherine Darosbil.

Ses enfants : Florent (1848), Marie (1850-1853), Pierre (1852-1927), Jean (1854-1941), Isidore (1857-1929), Marie-Hélène (1859-1942), Philippe (1862-1955), Anonyme (1866-1866), Joséphine (1867-1918) et Jules (1869-1958).

Sa sépulture : le 7 février 1916, 88 ans, à Paspébiac.

Particularités : Sur ses six frères et soeur, trois décèdent en bas âge. Elle perd sa seule soeur cinq jours avant ses dix ans. Elle a trois frères prénommés Salomon, mais les actes de sépultures des deux premiers semblent inexistants. Son frère Jean a eu un garçon avec sa première épouse, décédée après la naissance. Son frère Chrysostome épouse une veuve avec cinq enfants à quarante-huit ans. Son frère Salomon a onze enfants. Elle perd deux enfants en bas âge, à trois ans et à la naissance. Son fils aîné Florent se marie en 1874 avec Rachel Delarosbil, fille d'Adrien et de Théophite LeBrasseur, et il devient veuf en 1880. Elle perd son mari en 1904.

Autres naissances un 11 décembre :

  • Jean Greene en 1830, fils de John et de Claire Arotsena, à Paspébiac.
  • Marie Mercier en 1830, fille d'Augustin et de Rosalie Parisé, à Port-Daniel.

© Lucie Delarosbil, 2016

Commenter cet article