Une tournée de François Demers

Publié le par Lucie Delarosbil

François-Xavier Demers est né le 22 mai 1791 à Montréal, le fils d'Alexis et de Catherine Roy. Il a été ordonné le 9 octobre 1814 et devint aussitôt le vicaire de Chambly. Puis, de 1815 à 1819, il remplaça notre missionnaire Painchaud à Bonaventure. Il parcourut la Baie-des-Chaleurs d’Ouest en Est, jusqu’à Pointe Saint-Pierre. Il signait les actes du registre sous François Demers. En 1818, le registre, disponible en deux copies (Paspébiac et Bonaventure), débute le 25 juin. Allons donc voir comment François Demers effectuait une tournée semi-annuelle.

En effet, François Demers débuta le 25 juin à Bonaventure avec un baptême. Le 6 juillet, il était à New-Carlisle pour un baptême. Les 10 et 12 juillet, il était à Paspébiac pour baptiser six enfants et pour une sépulture. De retour à Bonaventure, il baptisa trois enfants les 17 et 28 septembre. Rien n’arriva au mois d’août.

Les 2, 3, 4 et 5 octobre, il revenait à Paspébiac pour baptiser deux enfants, pour une sépulture et un mariage. Le 7 octobre, il était à Port Daniel pour deux baptêmes. Le 11, il baptisait six enfants à New Port et un à Pabos; le 12, il revint à New Port pour un mariage. Ensuite, du 15 au 19, il se trouvait à La Garnde Rivière pour huit baptêmes et un mariage. Le 20 octobre, il était à Percé pour baptiser deux enfants. Les 24 et 25, à Douglass Town, il baptisait sept enfants et pratiquait quatre sépultures. Le 28 et le 31, à Pointe St-Pierre, il était présent pour une sépulture et le baptême de sept enfants.

En novembre, il était encore à Pointe St-Pierre, le 1er et le 2, pour quatre autres baptême et la réhabilitation d’un mariage. Du 5 au 15 novembre, il était de retour à Percé, présent pour dix-sept baptêmes et une sépulture. Les 21 et 22, il se retrouvait à La Nouvelle (de Paspébiac) pour un baptême et deux sépultures et, du 22 au 25, à Paspébiac pour deux baptêmes et une sépulture.

En décembre, il était de retour à Bonaventure et il pratiqua cinq baptêmes et deux sépultures entre le 1er et le 23.

Voici comment il écrivait nos nom de familles, lesquels ont changé d’orthographe depuis le temps : Duguet, Huart, Chapeaudeau, Angleart, Castillou, D’Arosbil, Roussi, Laroque, Obut, D’Arèche.

François-Xavier Demers partit de Bonaventure en 1819 pour la région de Montréal. Il fut curé en charge de cinq paroisses : Saint-Luc (1819-1821), Saint-Grégoire (1821-1831), Boucherville (1831-1832), Saint-Marc (1832-1834) et Saint-Denis (1834-1862). Il décéda âgé de 71 ans, le 14 mai 1862 à Saint-Denis. Il avait été le Vicaire-Général de l’Evêque de Montréal.

© Lucie Delarosbil, 2018

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article