Les DELAROSBY à Cloquet

Publié le par Lucie Delarosbil

Dans les débuts du XXe siècle, le patronyme DELAROSBY prit son essor à Cloquet, au Minnesota, avec les enfants DELAROSBY (5e génération) des deux frères Théodore et John Baptiste DELAROSBIL (4e). Le tout débuta avec leur père gaspésien Salomon DELAROSBIE (3e), fils de Salomon DAROSBILLE (2e), fils d’Adrien DAROSBILLE (1re), fils de l’ancêtre Bertand.

Salomon naquit le 8 août 1865 à Paspébiac. En 1887, il partit travailler aux États-Unis. Il revint se marier à Paspébiac avec Josephine LEBRASSEUR en 1890 et eut avec elle, au même endroit, deux enfants DELAROSBIL : Rose de Lima en 1891 et Théodore en 1895. Le parrain de Théodore fut le frère de Salomon, mon arrière-grand-père Simon. Il s’avère fort possible que ce dernier ne revit plus son filleul et son frère.

Ce fut le 12 avril 1892 que Salomon devint citoyen des États-Unis. Il s’installa définitivement à Cloquet avec sa petite famille et donna naissance à trois autres enfants : John Baptiste né DELAROSBIE en 1897, Mary Elizabeth DELAROSBY en 1899 et Samuel DELAROSBY en 1901. Salomon mourut le 11 janvier 1901, très jeune père de 35 ans, sans connaître son dernier enfant, lequel naquit quatre mois plus tard, le 11 mai.

Au cours de ces années, Salomon figura sur deux recensements avec le nom DELAROSBIL. En 1891, il était à Paspébiac avec son épouse et leur fille Rose de Lima (Delima). En 1895, il était à Cloquet avec son épouse, leur fils Théodore et un autre enfant né en 1891 inscrit sous le prénom Theodore, mais ce devait être Delima. Ce dernier document spécifiait qu’il était résident de Cloquet depuis six ans, donc depuis 1889.

En 1998, dans son livre The Paspebiac Loiselle Family in Minnesota, Jeff Johnson, un descendant de la fille de Salomon, Mary Elizabeth (Mary Johnson), spécifiait un troisième enfant du couple né et décédé à un an à Paspébiac, entre les naissances de Rose de Lima et de Théodore, une fille prénommée Amanda qui ne figure sur aucun recensement. Pourtant, bien qu’il existe une photo d’elle bébé, on ne retrouve pas ses actes de naissance et de décès dans les registres de Paspébiac.

Donc, les frères Théodore (d. 1961) et John Baptiste (d. 1974) assurèrent la descendance, principalement au Minnesota et en Californie, en ayant chacun deux fils DELAROSBY (6e). Theodore eut Theodore Leo (1815-1985) et Patry Joseph (1924-2006) avec Ruth Esther PATRY. John Baptiste eut John Leopold (1917-1993) et Robert Lyle (1919-1956) avec Marie-Antoinette LONGTIN.

Pour les deux générations suivantes, 7e et 8e ... Theodore Leo eut une fille et deux fils avec Wanita Fern GILLETTE, lesquels eurent deux enfants REED et quatre DELAROSBY. Patry Joseph eut une fille et deux fils avec et Pearl (?), lesquels eurent trois enfants OWAN et sept DELAROSBY. John Leopold eut deux filles et deux fils avec Catherine Beatrice KELLYSALTER, lesquels eurent trois enfants MACFALL, deux MAGINNIS et cinq DELAROSBY. Robert Lyle eut une fille et deux fils avec Thelda (?). Seule leur fille eut des enfants dont trois BARBOZA.

Tous ces descendants vivent ou ont vécu, plus ou moins, dans différents États du pays. Quelques-uns sont nés en Italie, au Japon ou en Angleterre. Plusieurs en sont rendus à la 9e génération de DELAROSBY avec des JACKSON, NICKSON, ELLIS...

© Lucie Delarosbil, 2010

Commenter cet article