Jean CASTILLON ancêtre des CASTILLOUX

Publié le par Lucie Delarosbil

À Paspébiac, le 29 mars 1780, Jean CASTILLOU (Castillon), fils de Jean et de Marie CHEVERIE (Etcheberry), épousa Marie CHAPADEAU (Chapados), fille de Joannis et de Catherine LAROC (Laroque) devant les témoins Jacques DUGAI (Duguay), Pierre Joannis (Pierre-André), Jean (Jean-Nicolas) CHAPADEAU et Joseph ARSENAU (Arsenault), ainsi que tout le peuple. Jean et Marie-Jeanne eurent dix enfants entre 1780 et 1804 : trois filles et sept garçons. Deux de leurs fils épousèrent deux des filles de Joseph BRASSEUR et de Marie HUART.

1. Marguerite (1780): Le 17 janvier 1809, sous le prénom Marie, elle épousa François-Xavier BRASSEUR, fils de François-Xavier et Louise GAUTHIER. Ils eurent deux enfants: Dominique, né le 28 novembre 1808, et François, né le 7 août 1810. François-Xavier se noya à Paspébiac un mois après la naissance de Françoiss, le 6 septembre 1810. Il fut enterré le 27 novembre 1810. Marguerite se remaria le 15 février 1813 avec Jacques BEAUDRY, fils de Étienne et de Marie BOUCHARD de Saint-Michel, district de Québec. Ils eurent sept enfants: Vénérande (1813-1904), Isaac (1815), Adélaïde (1818), Marie (1821-1822), Barbe (1823-1896), Hilaire (1825-1826) et Rubin (1830).

2. Benjamin (±1785-1828): Le 5 février 1811, il épousa Marthe ALBERT, fille de Jean-Baptiste et de Thérèse LANTIN (Lanteigne) de Caraquet. Ils eurent huit enfants: Édouard (1811), Marthe (1812-1831), Angélique (1815), Geneviève (1817-1817), Rufine (1820-1822), Rufine (1822), Catherine (1825) et Benjamin (1827).

3. André (±1785): Il connut une réhabilitation de mariage. Le 19 octobre 1812, il épousa Geneviève (Jane) DUNN. Ils eurent huit enfants: André (1813), Félix (1816), Alexis (1818-1818), Geneviève (1819), Alexis (1822), Romain-Ambroise (1825), Marie-Delphine (1828) et Jean (1832).

4. Jean-Bernard (1790): Le 14 septembre 1812, il épousa Théotiste BRASSEUR, fille de Joseph et de Marie HUART. Ils eurent deux enfants: Jean-Bernard (1813) et Théotiste (1822). Bernard eut une sépulture le 4 mars 1833 (43 ans).

5. Isaac (1792): Rien trouvé de plus à son sujet.

6. Hubert (1794-1880): Le 5 octobre 1818, il épousa Marguerite GRENIER. Ils eurent sept enfants: Abraham (1819), Guillaume (1822), Marguerite (1825), Rosalie (1827), Benjamin (±1830-1902), Bernard (±1834-1866) et Rosalie (1835).

7. Étienne (1797-1865): Le 9 novembre 1824, il épousa Félicité BRASSEUR, fille de Joseph et Marie HUART. À Port-Daniel, ils eurent trois garçons: Siméon (1825), Vital et Emmanuel (1827); Félicité ne survivant pas plus de neuf jours après la naissance des jumeaux. Le 29 novembre 1839, Étienne se remaria avec Élizabeth LOISEL, fille de Robert et Anne-Élizabeth ROUSSY et veuve de Nicolas BRASSEUR, ce dernier décédé en 1838. Élizabeth avait déjà eu huit enfants avec Nicolas. Avec Étienne, elle eut une fille qui fut prénommée Delphine (1840).

8. Angélique (1800): Le 8 janvier 1821, elle épousa Jean HOGAN de Percé.

9. Florent (1802): Le 9 janvier 1826, il épousa Julie GRENIER. Ils eurent sept enfants: Jean (1826), Madeleine (1827), Chrysostôme (1830), Salomon (1832±1834), les jumeaux Angélique & Salomon (1834) et Salomon (1839).

10. Adélaïde (1804-1886): Le 7 avril 1823, elle épousa François HUART, fils de François et de Henriette DUGUAY. Ils eurent neuf enfants: Florent (1823), François (1825), Julienne (1832), Marguerite (1835), Jean-Johnney (1838), Marie (?), Guillaume (1844), Adélaïde (1846) et Élizabeth (1848).

Ce fut Jean et Marie-Jeanne qui fondèrent cette première famille des descendants de CASTILLOUX à Paspébiac. Et non, comme on l'a toujours cru, son père Jean CASTILLON et sa mère Marie ETCHEBERRY. Plusieurs recherches m'ont permis de reconstituer une bonne partie de sa famille à Bidart, cette même commune d'où vient l'ancêtre des DELAROSBIL, Bertrand DAROSPIDE.

À Bidart, au Pays Basque, Jean CASTILLON naquit dans la maison Baroïnenea le 11 octobre 1751. Il était le troisième de quatre enfants légitimes. Son père Joannis fut le septième des sept enfants de Guilhem et de Domeins de NAGILLE, né dans la maison Capataquinarenea, le 13 novembre 1710. Sa mère, Marie d’ETCHEBEBBY, fille légitime d’Adam et de Marie d’HIRIART naquit dans la même maison que ses enfants le 20 octobre 1718, maison dont elle avait sûrement héritée. Les dates des décès des parents de l'ancêtre n’ont pas encore été trouvées, mais on sait que sa mère vivait en 1787 quand son fils Dominique se noya à Miquelon. Elle avait 69 ans.

En effet, en plus de ne pas être né sur les côtes acadiennes ou en Gaspésie, Jean CASTILLOU n'était pas le fils unique de ses parents. Il avait une soeur cadette prénommée Marie et deux frères aînés, Adam et Dominique. Finalement, ce fut sa soeur qui devint l'héritière de la maison Baroïnenea, maison dans laquelle il était né à Bidart.

La marraine de l'ancêtre fut Marie HIRIART, dame ancienne de Daroscorenea. Sa grand-mère maternelle ? Très possible ! Son parrain, un autre Jean (Joannis) CASTILLON, était marinier et sieur de la maison Chuhucaronea. Il était l’époux de Joanna (Goana) Duhalde, l'héritière de cette maison à Guéthary. Et à coup sûr le frère de son père !

Jean CASTILLOU eut sa sépulture le 18 octobre 1824 à Paspébiac, tandis que Marie-Jeanne CHAPADO l'eut le 16 décembre 1845. Comme il semble qu'elle avait 97 ans, elle serait ainsi née en 1748, aurait eu ses enfants entre 32 et 56 ans, ce qui s'avère très peu probable. Car on sait que les âges sur les actes de sépulture, pour les personnes très âgées surtout, sont la plupart du temps approximatifs, et souvent avec des différences pouvant aller jusqu'à plus de dix ans. Un exemple des plus concrets se trouve justement devant nos yeux en ce moment, avec Jean CASTILLOU, lequel fut inscrit 60 ans environ à son décès, alors qu'il avait en réalité 73 ans.

© Lucie Delarosbil, 2011

Modifications: 30 novembre 2016

Sur ce blogue: « Le fameux livre de Paronnaud » et des articles sur la famille des Castillon au Pays basque dans ce « Récapitulatif ».

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article