Quand on ne peut pas savoir pourquoi

Publié le par Lucie Delarosbil

17 août 1803 - Paspébiac

Deux actes se suivent dans un registre.

Sépulture de Claire Huart

Le dix-sept aoust mil huit cent trois, par / moi, prêtre soussigné, a été inhumé dans le / cimetière de Paspébiac, le corps de Claire / fille de Louis Huart, pêcheur du lieu sus / dit, et de Geneviève Darosbille, son épouse, dé / cédée la veille, agée de cinq ans et demi en / viron. Présents à la sépulture Joseph / Brasseur, Pierre Huart et plusieurs autres / qui ont déclaré ne savoir signer. // A. Lefrançois, Ptre

Sépulture de Hilaire Huart

Le dix-sept aoust mil huit cent trois, par moi, / prêtre soussigné, a été inhumé dans le cimetière / de Paspébiac, le corps d’Hilaire, fils de Jacques / Huart, pêcheur du lieu susdit, et de Judith / Chappadeau, son épouse, agé de sept ans / et demi environ, décédé la veille. Présents / à la sépulture, René Duguet, Jean Chappadeau / et plusieurs autres qui ont déclaré ne savoir / signer. // A. Lefrançois, Ptre.

Deux enfants, presque du même âge « et demi environ ». Une fille de cinq ans et un garçon de sept ans. Deux enfants Huard, des frères Louis et Jacques. Leurs mères, Geneviève Darosbille et Judith Chapados, étaient de proches parentes. Geneviève, la fille de Marie Dunis, et Judith, sa cousine. Aussi, deux familles voisines. En 1787, sur le plan du banc de Paspébiac, Jacques et Louis Huard avaient les terrains 26 et 27. Que peut-il être arrivé à ces enfants ?

© Lucie Delarosbil, 2014

Source des actes: FamilySearch, Québec, registres paroissiaux catholiques, 1621-1979, Paspébiac, 1791-1811, 1839-1866, image 32/476.

Publié dans Actes de sépultures

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Jean-Michel Girardot 11/03/2014 18:25

Est-ce que la mortalité, notamment infantile, était plus élevée en ce mois d'août 1803 que d'habitude ? On pourrait alors penser à une épidémie. Sinon on pourrait penser à un accident frappant deux enfants qui jouent ensemble.

Lucie Delarosbil 20/03/2014 19:38

Merci Jean-Michel ! J'ai effectivement pensé à un accident. Autour des bords de mer et des falaises, il peut se passer des tas de jeux dangereux. J'ai moi-même des souvenirs de mon enfance à cet endroit.